Oleg Tsarev: le fascisme est venu sur notre terre

Oleg Tsarev: le fascisme est venu sur notre terre | Русская весна

Les chaînes «objectives» maintenant le nouveau pouvoir ukrainien racontent passionnément sur les «méchants séparatistes» et les «saboteurs russes» à Donbass. Par contre la plupart de ces chaînes gardent pudiquement le silence sur les événements qui ont eu lieue à Zaporojié ce dimanche.

Le représentant du peuple Alexandre Zoubtchevsky a raconté qu’il y avaient lieue deux manifestations — celle des partisans de la fédéralisation et celle des partisans de EuroMaidan. Quelques bus avec des combattants sont arrivés pour aider ces derniers. Les radicaux de l’Extrême droite étant plus nombreux (plus de 1500 personnes) ont entouré les partisans de la fédéralisation et les ont gardés immobiles plus de 5 heures.

Les fachos féroces jetaient des œufs, de la farine et autres produits alimentaires dans leurs adversaires. Ils exigeaient que ces derniers se mettent à genoux et brûlent les rubans-symboles de la victoire de l’Union soviétique dans la 2e Guerre mondiale. Après ils ont commencé à jeter des pétards, des bouteilles en verre, des cailloux; des dizaines de personnes ont été blessées…

La police a réussi à avoir l’autorisation de faire sortir les femmes et les enfants, on les a chargés dans un trolleybus. Mais les extrémistes y ont jeté une grenade à gaz, les policiers ont ouvert manuellement les portes pour sauver les gens étouffants. Les enveloppés (plus de 200 personnes) n’ont pas capitulé, ne se sont pas mis à genoux, et en réponse aux cris de nazis ils chantaient La Guerre Sacré.

Le soir la police a essayé de libérer les gens, mais les extrémistes ont brûlé le bus. Ils empêchaient les policiers d’ouvrir les portes, ces derniers étant obligés de le faire manuellement. Quelques personnes ont eu des combustions graves. On battait les gens avec des bats, on humiliait les prêtres, on battait les députés qui étaient arrivés sur les lieux.

Les témoins racontent: on avait l’impression que les radicaux de l’Extrême droite y sont venus pour tuer leurs adversaires. 48 personnes ont été blessées dont 3 policiers. Et le gouverneur de la région Baranov a déclaré qu’il «applaudissait les patriotes qui avaient donné la riposte aux séparatistes».

Les récits des témoins font peur. Mais ce qui fait encore plus peur c’est le reportage de la chaîne «1+1» dont les journalistes ont été sur place et se repaissaient du spectacle.

Aujourd’hui j’ai appris que la junte est en train de créer à Dnepropetrovsk, ma ville natale, un groupement paramilitaire «Dnepr» qui aura le droit de tirer sur les personnes indésirables.

Y a-t-il encore ceux qui ne croient pas que le fascisme se soit installé en Ukraine?

(information sur la page personnel de Tsarev sur Facebook)

Количество просмотров: 163

Медиасеть "Взгляд"
«Русская весна» – Экономика