A Odessa les gens ont été violés; tués et juste après brulés, partie 1 (preuves vidéo 18+)

A Odessa les gens ont été violés; tués et juste après brulés, partie 1 (preuves vidéo 18+) | Русская весна

Sur le premier vidéo le journaliste célèbre Anatoly Chariy raconte les faits prouvant que dans la Maison des Syndicats les gens ont été d’abord vilolés et tués et brulés juste après…

Aujourd’hui Anatoliy annonce la sortie de sa nouvelle interview:

«J’ai interviewé une habitante d’Odessa qui est restée vivante dans la Maison des Syndicats. Il y a des moments que je supprimerai pour des raison éthiques et alors vous pourrez le voir.

L’Extreme droite et les «supporteurs» étant entrés dans le batiment ont commencé à tuer les gens immédiatement. Les hommes ont été tués sur place, les femmes ont été divisées: «celle ci pour violer, celle la dans la cave». Dans la cave les gens ont été tués.

Les paroles qui nous ont choquées: «Dépense pas les balles, tue-les comme ça». Les gens ont étés battus à mort, même quand ils étaient morts ont continuait à les battre tandis que les femmes criaient qu’ils respiraient plus. Ceux qui défendaient la Maison des Syndicats étaient non armés. Les gens ont été aussi tués par des armes à feu, tous qui sont venus tuer en possédaient.

Cette femme — habitante d’Odessa — est prête à confirmer ces paroles publiquement, bien sûr qu’elle a peur et sous le choc mais grâce à des gens comme ça nous pouvons apprendre cette horreur qui a eu lieue dans le bâtiment où «tout le monde est mort de l’asphyxie»

Sur le 2e vidéo les images et le rapport d’Anatoly Chariy sur le meurtre d’une femme dans la Maison des Syndicat:

On la tuait lentement sous les cris des hommes «donne-lui un coup» et «ce n’est pas une femme».

Je ne vais pas commenter ce vidéo. Mais c’est bien le bureau de la Maison des Syndicats et si quelqu’un peut démentir que c'était cette femme tuée qui criait et pas celle qui «est morte d’asphyxie» — allez-y.

Sur le 3e vidéo vous voyez des images des gens qui sautent par les fenêtres de la Maison des Syndicat et on les tue des coups de bâtons sur la tête…

Le 4e vidéo est un interview avec un manifestant libéré qui a participé à l’affrontement dans la rue Gretcheskaya le 2 mai.

Количество просмотров: 1 038