Qui sont les Volontaires Français qui se sont joint à la milice dans le nord-est de l’Ukraine?

Qui sont les Volontaires Français qui se sont joint à la milice dans le nord-est de l’Ukraine?  | Русская весна
Les milices du MDN se sont  accrues, dit l’article des quatre premiers volontaires Français. Ils s’appellent eux-mêmes l’avant-garde et disant qu’un autre groupe de leurs compatriotes se prépare pour un voyage en Ukraine. Ils ne parlent pas russe, le journaliste de Ria Novosti qui les interview.ne paraît pas outre mesure curieux. Il est à noter que Ria novosti en espagnol ou même en anglais, sans parler de la Voix de la Russie, n’ont pas la même tonalité que leurs homologues français, qui semblent considérer qu’il n’y a plus que des conservateurs , voir des sympathisants du Front National en France et s’adressent à eux en priorité. publient des auteurs issus du Grece ou au meilleur des cas de la droite classique. Il est probable que ces charmants jeunes gens, défenseurs de l’Europe blanche et partisan de la Reconquista, ont décrit par ailleurs d’une manière tout à fait crue "la ploutocratie" et ses ascendances juives, quand on connait les obsessions de Soral et autres Dieudonné sur le thème, mais là la règle des journalistes russes est de supprimer toute allusion antisémite…  Comme d’ailleurs je n’ai jamais rencontré chez les gens du Donbass ou de Crimée, la moindre notation antisémite y compris quand il s’agit de cet immonde kolomojenski… Un oligarque est d’abord un oligarque ce qui va beaucoup désorienter ces aimables jeunes gens sans leur annas shoah… Alors qu’en Russie le négationnisme concernant la deuxième guerre mondiale est très sévèrement puni et que les Russes ont proposé qu’il en soit ainsi au niveau international, les américains ont mis leur veto… Bref on se demande ce que foutent là ces jeunes gens?
 
En effet alors que les volontaires d’autres pays européens, en particulier les espagnols sont des sympathisants d’extrême-gauche, voir des communistes là le profil des français est tout à fait différent… Parce qu’il existe en Espagne , en Italie et dans d’autres pays un appui à la révolte du Donbass par les communistes,  en France, dans ce domaine comme dans celui de la contestation européenne, les forces d’extrême-droite ont choisi d’occuper le terrain que les communistes ont  déserté…
 
L’ accusation des médias français  qui désignent alors comme étant d’extrême-droite toutes les forces qui s’opposent à l’impérialisme des Etats-Unis et à l’UE finit par trouver une justification qu’il s’agisse des pro-palestiniens ou des pro-antifascistes du Donbass … L’alter-mondialisme paraît en France dans un état de pourrissement particulièrement inquiétant. soit complètement antisémite sous couvert de soutenir les Palestiniens, soit en proie aux fanatismes religieux et identitaires sous couvert d’affronter les occidentaux… Nous en avons ici un nouvel exemple avec ceux que la France est capable d’expédier au titre des brigades internationales antifascistes.

Le problème de Ra novosti et de la vois de la Russie, est de transformer un rapport des forces en faveur de la Russie, en s’appuyant sur ce qu’ils pensent être le pays. ce qui vaut des articles d’Ivan Blot ou des brillants essais de ce genre d’auteur sur une France en train de s’islamiser.  ce qui ne correspond en rien à la politique officielle du gouvernement russe.

Quant aux   milices d’autodéfenses , prises par l’urgence entre combat et catastrophe humanitaire, elles souhaitent moins des combattants que des témoins capables de relayer auprès des leurs la vérité de ce qui se passe dans le Donbass.   Le jeune homme interrogé, un certain Guillaume laissent échapper une part de la vérité sur ce qui se passe en France où un black out complet a été fait sur une guerre qui n’existerait pas, de la part  des communistes comme les autres. Est-ce un hasard que  nous envoyons nos produits les plus avariés, dont on se demande par quel hasard ils ne sont pas dans le bataillon Donbass aux côtés des autres défenseurs de l’Europe blanche?

Alors que nous nous interrogeons sur la pureté antifasciste de Russes, d’obédience orthodoxe qui sont entrés dans la Résistance avec une mentalité plus proche de celle qui poussaient certains chrétiens, issus des milieux traditionnalistes français  comme à Uriage autour du "Grand chef"(Pierre Dunoyer de Segonzac, dans la Résistance., d’Uriage qui a été une pépinière de cadres de la résistance alors que l’école fut créé par Pétain pour y créer les bases de la Renaissance française mais qui n’accepta pas mOntoire et Laval) peuvent se retrouver dans les combats les combats créant souvent de telles rencontres entre celui qui croyait au ciel et celui qui n’y croyait pas, entre ceux qui ont débuté dans une voie et se retrouvent dans une autre,

Nous sommes en France, aujourd’hui  dans une tout autre situation .avec la domination atlantiste …dans ce contexte, ces gens sont un pourrissoir très inquiétants aussi inquiétant que ceux qui conduisent d’autres français au Djihad. Ils sont d’ailleurs les uns et les autres infiltrés par les flics qui les utilisent comme cela s’est souvent passé avec les aventurirs de l’extrême-droite, à commencer par leur maître Duprat. Il se peut que les combats les transforment en véritables antifascistes, mais je craindrais plus de leur part un art de pêcher en eau trouble et de fournir des renseignements y compris à Kiev et je m’interrogerais sur les filières qui sont en train de se constituer par une telle voie plus proche de la DST que de tout autre voie, sans parler des Rtats-Unis qui ne placent pas tous leurs œufs dans le même panier et qui ont toujours été capables d’inventer des Al Qaida ou autre s faux opposants et vrais facistes partout

Bref, avant de nous interroger sur la pureté des mœurs du Donbass, il me semblerait utile que nous nous posions des questions sur ce que nous produisons en matière de révolte, de dévoiement de la colère de notre jeunesse…

 Autant les bénévoles espagnols sont des gens de gauche, sympathisants communistes, autant  les soutiens espagnols et italiens sont sur une base antifasciste, autant il est clair que ceux-là sont beaucoup plus des gens proches de l’extrême-droite, des identitaires…  Comment des gens qui sont souvent des négationnistes et sur le fond des sympathisants plus oumoins cachés de l’Allemagne nazie en particulier en matière d’extermination des juifs, pourraient-ils comprendre un des fondements de la révolte du Donbass, la tentative pour gommer la résistance héroïque des grands parents soviétiques. C’est une donnée que nous avons constaté partout dans le Donbass comme en Crimée ce refus de nier les sacrifices des grands parents. Et la volonté de gommer sous couvert de "nouveau monde" dans lequel il n’y aurait plus ni droite, ni gauche est complètement étrangère à la révolte dans le Donbass.  Il y a vraiment en France un pourrissoir que l’on ne retrouve pas dans les autres brigades internationales, pas plus d’ailleurs que dans les sites en diverses langues et sur internet.la France qui a été jadis le pays de la résistance à l’américanisation autour du PCF et de gens comme Sartre, est désormais soit dans l’alignement atlantiste, soit dans la collusion entretenue entre identitaires fascisants et alter-mondialisme qu’il s’agisse de la présence en Amérique latine , dans le moyen orient ou maintenant dans le Donbass. 

Moscou, 21 août-RIA Novosti. Les quatre premiers volontaires Français cette semaine sont arrivés pour soutenir la lutte des milices  de la  République populaire du Dontesk , voici une interview à RIA Novosti, d’un des Français appelé Guillaume.

Interview de  Guillaume  un français du groupe de volontaires à Donetsk

— Tout d’abord, s’il vous plaît présentez-vous et dites-nous quelles fins vous êtes venu en Ukraine?

Mon nom est Guillaume, nous sommes quatre ressortissants Français — Michael, Victor et Nicolas. Nous Français volontaires, nous pourrions être appelés les précurseurs (de Français a.s.VOGTcomposent — prédécesseur). Nous sommes  l’avant-garde, un autre groupe de nos citoyens est en train de se préparer pour le voyage en Ukraine, ou est déjà sur le chemin.

- y a-t-il d’autres Français à Donetsk?

Non, mais disons qu’il y a quelques espagnols, que nous n’avons pas encore vus.

- Vous êtes arrivés avec des armes? et vous êtes militaire ou civil?

"Nous sommes, bien sûr, arrivés sans armes, mais ici nous l’avons reçue des mains de la milice, c’est un service personnalisé, des armes de petit calibre. Nous ne sommes pas des  militaires, nous sommes des civils, nous pouvons dire, des politiques volontaires.

— Guillaume, vous ne nous avez  toujours pas dit les raisons qui vous ont poussé à venir à Ukraine. de quoi s’agit-il?

Nous sommes partisans d’idées géopolitiques de l’unité de l’Europe, nous sommes simultanément des révolutionnaires et des traditionalistes. Nous sommes arrivés au Donbass, pour soutenir ceux qui détruisent les agents de Kiev. Ceux qui mènent une opération terroriste dans le Donbass, les protégés des oligarques de la mafia internationale.

Nous devons comprendre qu’il y a une troisième guerre mondiale. Elle  a commencé en Libye, puis en Syrie et maintenant dans la région de Donbass. Nous voyons que la Russie est un des rares pays du monde où sont  contestés et combattus presque seul dans la multitude internationale. Il s’agit d’une  sorte de  Reconquista. Et si nous sommes ici pour aider dans ce combat.

- Vous recevez de l’argent?

Non, nous n’est pas venu pour l’argent, on ne nous donne rien. En outre, nous avons payé beaucoup d’argent pour arriver ici.

- Combien de temps vous avez l’intention d’être ici?

-Combien aurez-vous besoin informer les gens en France qui se passe ici.

— Vos parents ou amis savent que vous êtes  ici?

Ceux qui le savent sont notre petit cercle d’amis et de connaissances. La France ne sait pas que nous sommes ici. La France ne sait pas que le Donbass est guerre.

Les médias occidentaux ne disent rien à ce sujet. Au contraire, les médias occidentaux représentent la Russie comme un ennemi, l’agresseur, le pays des terroristes. Et is ne disent pas qu’il y a une guerre en Ukraine.

Notre présence va permettre au Français d’obtenir des informations de sources directes.

- Vous avez déjà pris part aux combats?

-Pas encore, mais nous sommes prêts à le faire. C’est aussi l’un des objectifs de notre présence ici.

— Où vous êtes au juste?

-Nous sommes  dans la République populaire , à Donetsk.

- Comment trouver un langage commun avec les gens de milice? autant que je comprends, vous ne savez pas ni russe ni ukrainien. Comment communiquer?

— Le Langage des sons et des gestes.

- Bonne chance!

Source

Количество просмотров: 184

Social comments Cackle